Pour tous renseignements,archersmontciel@orange.fr, au 06-83-49-60-75
ou venez nous rencontrer lors de nos entraînements

Tir en extérieur

Tir en extérieur



Tir FITA ou Tir olympique (règlement FITA)

Tir sur cible en plein air, sur terrain plat (par ex. un terrain de sport).
Il s'agit de la discipline olympique.
Le tir se pratique à des distances de 90, 70, 50 et 30 m pour les hommes et 70, 60, 50 et 30 m pour les femmes.
La distance est limitée à 50 m pour les minimes et 30 m pour les benjamins, sur blason de 1,22 m (90, 70 et 60 m), et 80 cm (50 et 30 m).
144 flèches sont tirées en 24 volées de six flèches, 6 volées par distance.


Actuellement (en France uniquement) le FITA se tire pour les adultes à 70 m, en deux séries de 6 volées de 6 flèches, conformément au règlement olympique, c'est pourquoi il est parfois aussi appelé Tir 2x70m.
Les quatre distances, 90, 70, 50 et 30 m ne se pratiquent plus que pendant un tir nommé FITA STAR.

Aux Jeux olympiques, on tire uniquement à la distance de 70 mètres, sur des cibles de 122 cm et uniquement avec un arc classique.

Tir Fédéral, FFTA (Fédération Française de Tir à l'Arc)

Discipline purement française, longtemps pratiquée en deux tirs (ou distances) de 50 et 30 mètres, il est maintenant calqué sur le FITA 2x70m et se tire uniquement en deux séries de 36 flèches à 50 mètres sur blasons de 122 centimètres. Depuis, ce tir est appelé Tir Extérieur 2x50 m.
Appellation officielle de la FFTA (source Guide de l'Arbitre).

(source : Wikipédia, l'encyclopédie libre)


Tir Beursault

Se pratique dans un « Jeu d'arc » ou jardin d'arc dans une compagnie mais peut éventuellement être organisé sur un terrain plat dans les régions (nombreuses) qui ne disposent pas de Compagnies ou de "jeu d'arc".

Celui-ci se compose de deux buttes (cibles) opposées et distantes de cinquante mètres. Ces buttes s'appellent butte d'attaque et butte maîtresse.
La surface entre les deux buttes est une allée centrale dénommée « l'allée du Roy ».
De part et d'autre de l'allée centrale se situent deux allées de dégagements aussi appelées « allées des chevaliers ».

La sécurité est assurée par des panneaux de bois d'environ 4 m de hauts appelés « gardes » placés de part et d'autre et tout au long de l'allée du Roy.

Les centres des blasons sont placés à un mètre du sol, ce qui correspondait à la faille dans l'armure des chevaliers.

Les tireurs sont regroupés par pelotons de 5 à 6 archers maximum. Au début du concours, chaque archer tire une flèche de la butte maîtresse vers la butte d'attaque.
Ensuite il emprunte l'allée de dégagement pour rejoindre la butte d'attaque. Une fois tous les archers regroupés, ils comptabilisent leurs points.
Les archers comptent leurs points (1 flèche en cible = un « honneur » et le nombre de points correspondant en cible de 1 à 4). Le décompte terminé, ils se retournent et tirent une flèche de la butte d'attaque vers la butte maîtresse.

Le jeu s'arrête après 20 « haltes » (tirs), soit 40 flèches.

La première flèche se tire "couvert", c'est-à-dire avec un couvre chef sans oublier le salut traditionnel "Mesdames, messieurs les archers je vous salue".
Si la condition n'est pas respectée, le tireur est "mis à l'amende", il doit mettre de l'argent, n'importe quelle somme, dans un tronc.
Le censeur qui lui présente le tronc ne doit pas regarder ce que l'archer verse au tronc sous peine de voir l'archer lui reprendre ensuite le tronc et le lui présenter à son tour.

Cette discipline est surtout pratiquée dans le nord de la France, de l'est de la région parisienne et en Picardie.